Coaching

Le coaching : une expérience à vivre versus des séances à suivre !

Un coaching est une expérience forte dans la vie d’une personne. Tous ceux qui se sont déjà fait accompagner s’en souviennent, tant se dévoiler et prendre conscience de son propre fonctionnement permet de porter un autre regard sur soi, sur les autres et sur la vie. Cette expérience reste inévitablement associée au consultant qui la guide et avec lequel s’est créé un lien particulier.

Il est ainsi fréquent que certains coachés m’annoncent avoir pensé à moi lors d’une réunion, d’un rendez-vous ou d’une prise de parole en public… Ces révélations sont toujours très intéressantes, une fois l’ego mis de côté. Quand ce qui monte à l’esprit du coaché, c’est précisément son coach et ses conseils, au lieu des comportements habituels (ceux-là mêmes qui justifient le coaching), cela signifie que les séances ont un impact positif.

L’art du coaching n’est-il pas de développer la flexibilité psychologique en situation critique ?

Quand l’inconscient libère à sa voisine – la  conscience – le souvenir des propos du coach, dès lors on peut affirmer que le coaché a une véritable prise de conscience : son cerveau l’aide dans la transformation souhaitée, en venant freiner des réflexes automatiques pour favoriser une attitude plus adaptée.

Certains pensent même à leur coach le week-end !

C’est très bon signe aussi et très révélateur. Cela montre que l’essentiel du travail ne se fait pas exclusivement pendant les séances. Mais bien après, parfois hors de l’environnement professionnel, dans des contextes inattendus. Au moment où les défenses se relâchent, le travail s’accomplit. Le processus de changement doit donc infuser : il faut laisser le temps au cerveau d’opérer, ce qui nécessite de la patience. Et se montrer prêt à vivre en continu une véritable expérience.

Le coaching, laissez-le mijoter !

 

Ricardo Croati